« Je ne dois pas me tromper »

 

9782748506884

 

 Les Infos pratiques:

Titre: La Maison (2008)

Série: Méto

Auteur: Yves Grevet (1961-x)

Editions: Syros

Genre: Dystopie

Format: 246 pages - 14€90

 

L'info en plus:

 La série Méto a déjà reçu huit prix littéraires. C'est une trilogie.

 

 

 

Résumé:

Méto vit avec soixante-trois autres enfants dans la Maison. Ils sont répartis dans quatre catégories: Rouge, Violet, Bleu et Bleu Clair. Méto est un Rouge, il ne sait pas vraiment son âge et estime donc avoir 15 ans, puisqu'il est "en fin de parcours". Comme tous les autres il n'a aucun souvenir de sa vie d'avant, il n'a que de vagues images qu'il soupsonne avoir imaginé de toutes pièces. Il ignore ce qu'il faisait avant d'arriver à la Maison, et ne sait pas ce qui l'attend lorsqu'il devra en partir. Car lorsque son lit "craquera", il sera devenu trop grand pour rester. Méto se pose des questions: Quel est son avenir? Pourquoi ceux qui "craquent" ne reviennent jamais? Pourquoi la vie des enfants est-elle réglée comme du papier à musique? Et quel est le but de cet entrainement rigoureux et de cette discipline de fer qui leur sont imposés quotidiennement?

 

 

 

Mon avis:

Pour être tout à fait honnête, je n'aurais jamais été naturellement vers ce livre. Lorsque je l'ai acheté, la couverture me paraissait étrange, elle me rappelait certaines couvertures de la série Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire, de D.Handler ^^. En effet, quand on ne connait pas le livre, celà peut étonner. Il s'agit en fait de la tenue que porte les joueurs d'Inche, le sport pratiqué dans la Maison. C'est un jeu d'équipe hyper violent, que je vous laisse le soin de découvrir et d'apprécier (ou non).

Mais revenons à nos moutons, si je n'aimais pas la couverture, pourquoi l'ai-je acheter? Eh bien, parce qu'il y a eu un salon du livre près de chez moi il y a quelque mois (Salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck, 26 & 27 mars 2011) J'ai donc été y faire un tour le 26, il y avait pas mal d'auteurs et de dessinateurs en dédicasses, et sur une table de vente, j'ai vu Méto et Seul dans la ville, l'auteur était sur la liste des présents ce jour-là. Devant ma longue hésitation, un ami tranche pour moi et me met Méto dans les mains. Le vendeur nous signale que l'auteur est juste à côté, pas à l'autre bout de la salle non...à deux mètres. Et en fait...il nous regarde, visiblement amusé ( il a dû bien rigoler en nous voyant choisir!). Il n'a personne à sa table, tous les visiteurs se concentrent sur les dessinateurs comme Cauvin, Gine, Batem...C'est bien dommage! (J'ai réussi à aller voir auteurs et dessinateurs alors pourquoi pas eux?) Mr Grevet a donc discuté un peu avec nous, il nous a expliqué l'univers de la Maison et d'autres petites choses avant de dédicasser mon livre. Un auteur très sympathique! Au retour du salon ce livre est resté quelque mois sur mon étagère car j'avais d'autres livres en attente, chacun son tour ;).

 

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai accroché direct. Les explications sur la Maison ne sont pas données immédiatement, c'est au lecteur de prendre le train en marche. Les premières phrases "Crac!...Le bruit est à peine audible, mais il réveille tout le monde. Les respirations sont coupées. On attend dans un silence angoissant."nous installe tout de suite dans une atmosphère étouffante et pleine de tensions qui  ne nous quittera plus jusqu'à la fin du tome. Le ton est donné. La totalité de l'intrigue se déroule dans la Maison, tous doivent se conformer aux régles édictées par les "Césars". S'ils désobéissent, ils s'exposent à des sanctions  comme la "Claque tournante" ou le "Frigo" (être enfermé dans une chambre froide pendant plusieurs jours ça vous tente?)

Hélas, il est difficile d'en dire plus sans trop parler de l'histoire, alors suivez Méto, un jeune garçon brillant refusant de se soumettre, dans son quotidien infernal et dans sa lutte contre le système. Un belle surprise!

 

 

 

9909427bc20bccff5c9c27f78a3301fffffffff