« Alors Lancelot sans plus tarder saisit son écu par les courroies, brûlant d’impatience de montrer toute sa prouesse. »

 

sans-titre

 

 

Les Infos Pratiques :



Titre : Lancelot ou le Chevalier à la Charrette (entre 1176 et 1181)

 

Auteur : Chrétien de Troyes (1135 – 1183)

 

Genre : Roman courtois

 

Editions : Gallimard



Formats :

 

*Gallimard : 156 pages – 5€70

 

*Flammarion : 134 pages – 2€90

 



Résumé :



La reine Guenièvre a été kidnappé de la Cour du roi Arthur. Gauvain, neveu du roi et un mystérieux chevalier, couvert de honte après être monté dans la charrette, se mette en quête de leur souveraine. Mille et une péripéties les attendront en chemin.

 

 



Mon avis :



Tous ceux qui me connaissent suffisamment vous le diront : j’adore la chevalerie, l’un de mes professeurs avait même décrété il y a quelque temps (l’année de 5ème tout de même !) « la chevalerie  c’est son dada », effectuant par la même occasion un mauvais jeu de mots sur deux de mes intérêts principaux : épopée & équitation. =)



Chrétien de Troyes étant XXIIème siècle écrivait en vieux français, ce qui fait que même traduit en français moderne, Lancelot ou le Chevalier à la Charrette garde un style ancien et  précieux qui lui donne toute sa crédibilité.

Ce qu’il y a de biens avec les chevaliers, c’est qu’ils ont des valeurs, ils sont bien souvent honnêtes et justes, bien éduqués. Et comme dans la plupart des récits de chevalerie, les chevaliers humbles et bons triomphent toujours des hommes arrogants, fourbes, ou couards, ainsi va le monde.



C’est donc sans surprises que j’ai apprécié ce récit !