"On a que quelques heures, alors écoute bien. Si tu entends cette histoire, ça veut dire que tu es déjà en danger. Sadie et moi sommes peut-être ta seule chance."

 

rr

 

Les Infos Pratiques:

Titre: La Pyramide Rouge (2011)

VO: The Red Pyramid (2010)

Auteur: Rick Riordan (1964-x)

Genre: Fantasy

Editions: Albin Michel

Collection: Wiz

 

Format :

* 515 pages - 17€

 

 

 

Le Résumé:

Sadie et Carter Kane, deux adolescents, découvrent que les dieux de l'Egypte ancienne et toute la magie qui les entoure n'ont pas disparu, bien au contraire! Plusieurs dieux s'échappent de la Douât, sorte d'au-delà égyptien. Ainsi, Seth, Seigneur du chaos, est libéré, et prévoit de faire sombrer la Terre. Isis et Horus, eux, s'installent dans le corps de Sadie et Carter, et la cohabitation sera difficile! En effet, Carter et Sadie ne sont pas des hôtes habituels, ils descendent de deux puissantes lignées de pharaons et c'est pour celà qu'ils ont dû être élevé séparemment. Pour ne pas déclancher leur magie...Le temps presse, s'ils veulent sauver leur père, captif de Seth, il faudra battre ce dernier avant qu'il ne soit revenu au sommet de sa puissance. Les jours des Démons sont proches.

 

 

 

Mon avis:

C'est totalement par hasard que j'ai découvert ce livre. Pourtant adepte de Rick Riordan, je n'avais pas vu cette sortie. Heureusement, il n'était paru que la veille! OUF ! L'honneur est sauf.

Après la mythologie grecque, Riordan s'attaque à l'Egypte! Cette fois -ci le concept est différent, les héros ne sont pas des demi-dieux parce qu'ils ont un parent divin mais parce qu'ils hébergent des dieux, ce sont des hôtes si vous préférez. Mais on reste avec le mélange monde moderne / mythologie habituel. Je l'ai toutefois trouvé moins abordable que les Percy Jackson ou Héros de l'Olympe, tout simplement parce que les légendes egyptiennes sont en général moins connues que leurs cousines grecques et romaines, et le vocabulaire employé est parfois spécifique à l'Egypte ancienne.

De ce fait, bien que l'histoire soit interessante, j'ai mis du temps pour le lire (et j'ai dû interrompre ma lecture pour chroniquer les nouveautés Gallimard Jeunesse). Mais au final une fois que l'on est dedans ça passe plutôt bien!

Il y a une double narration (Carter/Sadie), et ils s'adressent directement à nous, c'est amusant. Dès la première ligne, il y a apostrophe au lecteur, et on sous-entend que le dénouement de l'histoire (et le destin du Monde au passage) ne dépend que de lui, j'ai trouvé ça génial! =D

On retrouve toujours le même humour, et la même nonchalance pour ce qui est de parler avec les dieux. Et oui, pas une once d'intimidation devant des êtres toout puissants !

Des clins d'oeil à Percy Jackson aussi, dans quelques chapitres, qui font sourire.

Bilan: Distrayant, bien écrit, j'achéterai la suite, mais je préfère tout de même ses grands frères de la Colonie des Sang-Mélé ! ;D