"Est-ce qu'il n'incarne pas tout ce que les hommes cherchent à être sans y parvenir? Je te le dis, mon ami, dans un cheval il y a quelque chose de divin, particulièrement dans un cheval comme celui-ci. Dieu a vu juste le jour où ils les a créés, les chevaux."

 

cheval%20de%20guerre


Les infos pratiques:

Titre: Cheval de guerre (1982)

VO: War Horse

Auteur: Michael Morpurgo (1943 -x)

Editions: Gallimard Jeunesse

Collection: Folio Junior

Genre: Historique

Formats:

*6€70 - 202 pages

*12€50 - 186 pages

 

 

 

 

Résumé:

Joey, le cheval de ferme, devient cheval de guerre en 1914. Il va alors vivre l'horreur des combats auprès des Britanniques, des Français, ou du côté des Allemands. Pour lui, les soldats, les paysans ou les vétérinaires ne sont pas des ennemis mais des hommes, chez qui il rencontre la bonté comme la méchanceté. Joey partage leurs souffrances et leurs peurs et sait leur redonner de l'espoir.

 

 

 

 

Mon avis:

Intense & émouvant! Ce sont les premiers mots qui ressortent à la lecture de ce livre.

L'industrie du Kleenex ne connaîtra pas la crise tant que je lirai du Michael Morpurgo !

Cet auteur parvient à toucher les lecteurs avec un récit bouleversant, triste, mais empli de vrais sentiments

Joey, cheval de ferme, nous conte son histoire. Comment il va passer d'une foire aux chevaux aux écuries d'une petite ferme avant de finir dans la boue et les barbelès du No man's land. La guerre vue par un cheval, il fallait y penser ! C'est justement grâce à ce point de vue qu'il n'y a pas de parti pris, pas de gentils Anglais et de méchants Allemands, la folie des hommes est présente partout où il pose son regard. Joey rencontrera la bonté et la cruauté dans les deux camps.

On découvre que lors de la guerre, et surtout à ses débuts, le cheval était (la plupart du temps) un élément précieux au sein de l'armée et on lui portait les meilleurs soins possibles. Il servait aussi à remonter le moral des soldats. Mais la guerre évoluant, les priorités de certains régiments changeront et vous découvrirez des chevaux squelettiques, s'épuisant à tirer les canons et les charettes de munitions. Sous-alimentés et sans protections face au intempéries, beaucoup mouront.

L'écriture intéressera les plus jeunes et les plus âgés, ce n'est pas parce qu'il est en folio junior que ce livre est uniquement destiné aux enfants ;D

Un petit mot aussi, au sujet des sublimes illustrations de François Place qui parsèment le récit: c'est magnifique ! Je vous met l'une d'elle en fin d'article, elle est de loin ma préférée. Terreur des chevaux, intensité du bombardement, air irrespirable, difficulté de tenir en selle, tout est transmis par ce dessin, on entendrait presque siffler les balles et gronder les canons de l'artillerie.

 

Un peu d'histoire: Entre 1914 et 1918, au moins 7 millions de chevaux et mulets auraient été employé par les armées. L'armée britannique aurait envoyé au front un million de chevaux, âgés de 4 à 12 ans, dont la plupart venait des campagnes d'Angleterre, comme Joey.  Des centaines de milliers de chevaux américains ont également été importé. Les soldats en prenaient soin, le moindre abri était réquisitionné. Si les hommes doutaient de l'origine de la viande des repas, ils ne mangeaient pas. Au delà des 12 ans, les chevaux partaient en retraite en travaillant dans les fermes françaises. Durant le conflit, il y aurait eu davantage de tonnes de fourrage pour les chevaux de transportées vers les lignes de front que de munitions. A la fin de la guerre, la priorité étant de ramener les hommes au pays, les chevaux survivants ont été vendu  sur place aux enchères.

 

 

2012-02-08 15

 

 

 Le 22 février, rendez-vous dans les salles obscures pour découvrir l'adaptation cinématographique de Cheval de Guerre par Steven Spielberg.

 

 

CDG movie 2