"Tu ne croiseras que trois catégories de bipèdes en Suisse, lui avait expliqué le spécialiste de la Kripo. Les espions américains, les espions allemands, et les banquiers helvètes qui s'arrangent pour pomper le fric."

 

 

Father

 

 

Les Infos Pratiques:

Titre: Fatherland

Ancien titre: Le Sous-marin noir

Titre VO: Fatherland

Auteur: Robert Harris (1957 - x)

Genre: Thriller Historique

Éditions: Pocket (2010)

Collection: policier / Thriller

ISBN: 2266071173 / 978-2266071178

Format:

424 pages - 6€70

L'info en plus: Les éditeurs allemands ont refuser un temps de publier ce roman.

 

 

Résumé:

Berlin, 1964. Les forces de l'Axe ont gagné la guerre, la paix nazie règne sur l'Europe. Seule l'Amérique a refusé le joug. Mais, dans quelques jours, le président Kennedy viendra conclure une alliance avec le Reich. Ce sera la fin du monde libre.

Deux meurtres viennent perturber les préparatifs. Les victimes sont d'anciens SS. de haut rang jouissant d'une paisible retraite. Chargé de l'affaire, l'inspecteur March s'intérroge. S'agit-il d'un règlement de comptes entre dignitaires? S'il s'agit d'affaires criminelles, pourquoi la Gestapo s'intéresse-t-elle à l'enquête? Quelle est cette vérité indicible qui semble menacer les fondations du régime? Dans Berlin pavoisé, les bourreaux guettent, prêts à tout pour étouffer les dernières lueurs de liberté.

 

 

 

Mon avis:

Ce roman m'a été conseillé par mon professeur d'Histoire Contemporaine lors de ma première année de Licence.

J'ai hésité à l'acheter, surtout avec une couverture pareille! Mais au final, ma curiosité a été la plus forte !

On part d'une terrible hypothèse qui peut être résumée par: Et si?

Et si Hitler avait gagné la guerre? Et si l'Europe avait laché prise?

Terrifiant non? Et bien c'est ce que nous propose Robert Harris, du terrifiant doublé polar !

On rentre dans l'histoire à reculons, on a envie de savoir ce qui aurait pu arriver mais on redoute ce que l'on va y trouver.

Robert Harris a non seulement du talent, mais aussi un sacré culot ! Cette ré-écriture de l'Histoire fait l'originalité du roman, ce n'est pas seulement une enquête sur des meurtres particulièrement sanglants, c'est un monde qui n'a jamais rien su des camps de concentrations. Les Juifs ont disparu, on ne sait pas où ils sont. Et l'Amérique va signer la paix. Bientôt, plus rien ne pourra freiner le nazisme.

Je n'ai pas été surprise par la fin, dommage, je m'attendais à une chute un peu plus spectaculaire ! :)

Et je suis bien contente qu'on ait gagné la guerre !