SansPrevenir

 

 

 

" Exercice:

Leucémie aiguë lymphoblastique

Jetez un coup d'oeil rapide sur ces trois mots, puis fermez les yeux et épelez.

Je parie que vous n'y arrivez pas ?

Moi non plus, je n'y arrivais pas. "

 

 

 

Les Infos Pratiques:

Titre: Sans prévenir

Titre VO: In Bloom

Auteur: Matthew Crow

Editions: Gallimard Jeunesse

Collection: Scripto

Genre: Drame - Romance

Parution: 15 janvier 2015

ISBN: 978-2070658770

Format: 320 pages - 11€90

 

 

 

Résumé:

A quinze ans, Francis Wooton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Pas plus que les excentricités de sa mère et la désinvolture de son adulte de frère.

Lorsqu'on lui diagnostique une leucémie, ses priorités changent. Il y a l'horreur d'être retardé d'une année de lycée, la menace d'une calvitie imminente, la nécessité de retrouver sa plus belle chemise au cas où une pop star lui rendrait visite pour une photo...

Mais il n'imaginait pas rencontrer Ambre, son caractère de chien, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante et irrésistible.

 

 

Mon Avis:

Merci à Gallimard Jeunesse.

Je m'excuse d'avance pour la comparaison qui suit, je répugne à juger le travail d'un auteur par rapport à celui d'un autre, mais la proximité chronologique de ces deux lectures la rend inévitable, quiconque a lu l'un puis l'autre doit se retrouver dans la même situation que moi.

Le fait est que la ressemblance de Sans prévenir avec Nos Étoiles contraires crèvent les yeux, autant sur l'histoire que sur la couverture, plutôt que d'en parler moi même, je vous cite une partie du petit mot de l'auteur qui accompagnait le livre: "Oui, il y a des jeunes atteints de cancer dans les deux romans. Et oui, leur histoire d'amour est au centre de l'intrigue. Mais pour moi, Sans prévenir est autant un roman sur l'amour qu'un roman d'amour. C'est un roman qui parle des gens et du talent des gens pour le bien. C'est un livre qui parle du genre de personne que nous devenons, et de ceux qui nous ont aidés à devenir ce que nous sommes. C'est un roman sur la vie. C'est un roman sur la mort. Et c'est un roman sur tous ces moments entre les deux qui rendent la vie digne d'être vécue."

C'est un beau roman, optimiste ou grave quand il le faut, le ton s'efforce d'être toujours léger. La famille est touchante, surtout la mère et le frère.

Je me suis pourtant sentie étrangement détachée de ce roman, alors que Nos Étoiles Contraires m'avait submergé. Francis, le personnage principal, n'a rien d'un héros, il se bat pourtant comme un fauve contre un ennemi invisible. Il a de l'humour, c'est un mec normal, qui n'a pas beaucoup d'amis ni de popularité, ça manque un peu en jeunesse. Ce qui m'a déplu c'est son côté mélodramatique, et son regard que l'on sent parfois condescendant sur les autres. Il est cependant très sensible et à des pensées interessantes. Il me fait penser à Miles de Qui es-tu Alaska ?.

La relation entre Francis et Ambre m'a touché, elle n'est pas idéale, chacun ayant ses bons jours pas forcément synchronisés avec ceux de l'autre. Je ne peux pas en dévoiler trop ici, j'aimerais pouvoir vous parler de la fin du roman, mais ça en dévoilerait trop. Disons juste que ce qui m'a le plus touché, c'est la dernière lettre, et non pas ce qu'il se passe avant, étrangement (bien que d'habitude je pleure avec ce genre de livre). Cette relation est le phare qui empêche le lecteur de se perdre dans la noirceur du sujet.

 J'ai tardé à mettre en ligne ce post car je ne savais pas trop quoi penser de cette lecture. C'est toujours le cas aujourd'hui... Un avis mitigé donc, mais une lecture que je recommande tout de même.

 

 "L'une des premières choses qu'on apprend, c'est que les gens meurent. Plus tard, on commence à apprendre pourquoi."