" Endgame débutera quand la race humaine aura prouvé qu'elle ne mérite pas d'être humaine. Qu'elle a gâché le savoir qu'Ils nous ont donné. La légende dit que, si nous considérons la Terre comme une chose acquise, si nous devenons trop nombreux et si nous épuisons cette planète bénie, alors Endgame débutera. Pour mettre fin à ce que nous sommes, et rétablir l'ordre sur Terre. Quelle que soit la raison, ce qui sera, sera."

 

 

Endgame

 

 

Les Infos Pratiques:

Titre : L'Appel

Titre VO: The Calling

Série: Endgame

Auteur: James Frey et Nils Johnson-Shelton

Éditeur: Gallimard Jeunesse

Genre: SF, Dystopie

Formats: 19€90 - 544 pages  / 13,99€ ebook

ISBN:978-2070662159

L'info en plus: James Frey a également signé la série Numéro Quatre, sous le pseudonyme de Pittacus Lore.

L'info encore en plus: Ce livre a eu une date de parution mondiale. Il est paru partout où il devait paraître le même jour, du fait de la grande chasse au trésor lancé parallèlement au livre (500 000$).

Encore une pour la route: Un jeu mobile a été développé. Prolongez l'aventure en choisissant votre lignée et en affrontant d'autres joueurs.

 

 

 

Résumé:

ENDGAME EST UNE RÉALITÉ. ENDGAME A COMMENCÉ.

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. 
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur. 

 

 

 

Mon Avis:

Un grand merci aux éditions Gallimard de m'envoyer des livres toujours plus intéressants !

 

Ah mon livre de train!! Il en a fait des allers-retours entre ma ville universitaire et ma ville natale ! Le fait étant que je n'ai que ces moments pour vraiment me plonger dans mes lectures de loisirs.

Après Ici et Maintenant (voir article précédent), c'est le second livre de suite que je lis sur les conséquences de l'homme sur le monde, je m'y intéresse beaucoup ces temps-ci, et je me demande bien si Gallimard lit dans les pensées pour si bien faire coïncider ses envois (Gallimard Président !)

L'histoire débute par des chutes de météorites, dont certaines plus grosses que d'autres, 12 précisément, ces douze grosses météorites apportent avec elles des indices destinés aux Joueurs. De jeunes garçons et filles de moins de 20 ans entraînés pour tuer, infliger la douleur ou la subir, et surentraînés physiquement, de vraies machines à destruction. Et ils jouent, pour rien de moins que la survie de leur lignée lorsque la fin du monde arrivera. Pas de pressions.

Ils sont donc en compétition les uns avec les autres, les alliances ne seront qu'éphémères, puisque le dernier Joueur vivant sera vainqueur. Ils doivent trouver les clés laissées pour eux par le Peuple du Ciel, dont la première est la clé de la Terre, et c'est l'objet de ce premier tome.

Ce livre a une dimension Hunger Games, avec ses joueurs qui s'entretuent pour le plaisir d'une autorité spectatrice. A la différence que les Joueurs savent depuis toujours qu'ils sont choisis, et que l'enjeu est plus définitif. Mais tout comme lui il évoque des tueurs parfois très jeunes, ce qui donne des passages très durs avec des monstres de 13 ans.

Les chapitres sont divisés par joueurs, avec des indications temporelles et géographiques, ce livre insiste d'alleurs énormément sur les chiffres (hors cryptogrammes): les fréquences cardiaques, les secondes, tout est toujours comptabilisé. Je pense que cela peut importer pour la quête, mais le livre qui m'est parvenu ne possède pas les cryptogrammes, pour ne pas fausser la quête mondiale évoquées plus haut.

 J'ai beaucoup aimé ce livre: son style, l'histoire, le concept... Il y a beaucoup d'insistances sur les aptitudes des Joueurs, parfois un peu trop, c'est pourquoi beaucoup de Joueurs m'ont paru moins intéressants que Sarah et Féo, qui gardent une dimension mortelle malgré leurs capacités et leur identité, c'est ce qui me semble le plus important dans une quête destinée à sauver une partie de l'espèce humaine: montrer qu'on l'est.

Il me tarde de lire la suite, et bon courage pour la quête. Ce qui sera, sera.